En Chine ancienne, La même furie guerrière qui le poussa à presque tuer son père — un souverain de la Chine ancienne — continue de brûler les veines de Bourcrane. Prisonnier dans la forge, le jeune prince martèle l’enclume tel un damné comme s’il voulait redresser son âme folle et attend son jugement. Aussi, quand la reine, sa mère, lui annonce son bannissement, il s’en voit soulagé. Mais l’apaisement dure peu, car un terrible secret sur sa naissance lui est révélé...

    

Olivier Lusetti

               

Les Épées de la Colère épisode 2

Celui qui Naît des Cendres du Combat.

                 

du même auteur

   

Extrait

                 

« Chaussé de bottes à passements d’or représentant un phénix en vol pour seul ornement, le large tablier de cuir ne gênait en rien la libre et franche allure de Bourcrane. Au contraire, cet accoutrement de forgeron lui seyait autant que ses riches parures princières, tant il mettait en valeur toute la beauté de sa stature. Il dévoilait ses robustes épaules, ses bras noués tel un tronc d’arbre, son dos musculeux. Ses cheveux couleur de feu, serrés en une longue natte, bougeaient, semblables à un serpent écarlate, à chaque mouvement de sa puissante et nerveuse encolure.

Il respirait l’odeur étouffante du bois et du charbon. Elle brûlait et allumait le rouge au front. Ses joues et son corps ruisselaient de sueur, mais il continuait de frapper. Il persistait à cogner comme si sa vie en dépendait. Il tentait de couvrir une voix qui lui martelait la cervelle. Brusquement, il souffla la forge ; le fer demandait un nouveau coup de feu. Il actionna sur le côté un soufflet en cuir muni de deux poches d’air semblables aux goitres de quelques membraneuses créatures. Un heurt puissant claqua sur l’enclume, le foyer pétilla et gronda. La chaleur devint suffocante. Ce qui rugissait en son for intérieur baissa d’intensité. Il cligna les paupières à cause de la lumière et des poussières que faisaient voler les courants d’air chaud montés du feu.

« Les forges demeurent des endroits sombres malgré les flammes qui brûlent. Toujours vient ce moment où les secrets enfouis, les plus noirs de l’âme, viennent à transpirer par tous les pores de la peau », se dit Bourcrane.

 Il tisonna son âtre. Un tourbillon d’étincelles lui éclaboussa le bras. Il serra les dents. Il frappait sans cesse et accompagnait ses gestes d’un regard où brûlait une lueur démente. Bourcrane se parlait à lui-même.

« Tu sais vers quoi ton âme tend. Tu ne pourras continuer d’ignorer longtemps ce qui anime tes muscles, fait battre ton cœur, commande ta chair. Tu n’y peux rien. Dans tes veines coule ta volonté de verser le sang ennemi. La haine, cet engrais de la guerre te pousse à semer la destruction. Les seuls champs que tu cultives sont les batailles où ton épée trace les sillons. Tu récoltes le massacre à l’envi. Si l’on t’y oblige, tuer devient aussi facile que respirer. Tu ne combats pas pour une cause. Tu te bats pour toi. Tu aimes çà ! Les dieux ne pourront effacer cela ! »

       

 

 

Illustrateur : Coralie Ruiz

Date de parution : Décembre 2014 

ISBN : 979-1-09-2557-32-9

Prix : gratuit

Nombre de pages : 42

Edition :  E-book

Nouvelle

               
Télécharger 

Fantasy-Editions.RCL

Panier : (0)‏